Mobilités internationales

Convaincue de l’intérêt qu’ont les étudiants et les enseignants à se confronter à d’autres contextes culturels et pédagogiques, l’Ensa Nantes mène une politique active de développement des relations internationales.
Outre les voyages pédagogiques intégrés au cursus de formation, l’école développe un ensemble d’actions contribuant à la réalisation de cet objectif.

MOBILITES ACADEMIQUES

L’objectif est d’inciter chaque étudiant à effectuer, au cours de son cursus, un à deux semestres d’études dans un établissement étranger. Actuellement, sur une promotion de 140 étudiants, une centaine partent en mobilité d’études.
Programme d’échange de l’Union européenne (Erasmus+)
Dans ce cadre, l’école est liée par convention à plus de 55 établissements européens .
Ces programmes sont accessibles aux étudiants de troisième, quatrième et cinquième année d’études. Les étudiants expriment des choix de destination qui sont pris en compte en fonction d’un classement basé sur les notes des années antérieures et validé par une commission d’enseignants.
Inscription dans un établissement non européen
Outre l’université de Montréal au Canada, première destination pour des séjours académiques hors Europe, des conventions ont été établies avec l’université technologique de Zacatecas et Guadalajara (Mexique) ; les facultés d’architecture et d’urbanisme de l’université de Sao Polo et de l’Université catholique de Parana à Curutiba (Brésil) ; Buenos aires et Rosario (Argentine) ; Valparaiso (Chili) ; Cali (Colombie) ; Bangkok (Thailande) ; Voronezh (Fédération de Russie).
Les étudiants peuvent choisir d’autres destinations d’études. Dans ce cas, le contrat pédagogique dit « free mover » devra être validé préalablement par l’Ensa Nantes et auprès de l’université d’accueil. Une telle demande peut aussi se concrétiser par l’établissement d’une convention d’échanges entre l’université étrangère et l’Ensa Nantes.

Aides financières
Les étudiants peuvent bénéficier, selon une série de critères, de plusieurs types d’aides financières :
– Allocation Erasmus (Union Européenne) : environ 150 € par mois valable uniquement sur les destinations UE + Turquie
– Aide à la mobilité internationale (Ministère de la Culture) : pour les boursiers sur critères sociaux environ 400 € / mois et 152 € / mois pour les non boursiers (maximum 6 mois)
– Bourse Envoleo (Conseil régional des Pays de la Loire) : 500 €
– Aide au déplacement (ENSA Nantes) : 150 € en Europe et 225 € hors Europe
Certaines aides ne peuvent être demandées qu’une seule fois dans le cursus de l’étudiant et d’autres peuvent être non cumulables.

Téléchargez : la liste des établissements partenaires 2018-2019

STAGES A L’ETRANGER

Tout étudiant peut faire le stage obligatoire de master à l’étranger. Sans préjuger des démarches que chacun peut individuellement accomplir à cet effet, les différentes actions internationales précédemment indiquées s’avèrent souvent l’opportunité pour faciliter la concrétisation d’un projet de stage à l’étranger.

Aides financières possibles :
– Allocation Erasmus (Union Européenne) : environ 300 € par mois valable uniquement sur les destinations UE + Turquie
– Bourse sur critères sociaux (Ministère de la Culture) : environ 400 € / mois pour les boursiers sur critères sociaux et 152 € / mois pour les non boursiers (maximum 6 mois)
– Bourse Envoleo (Conseil régional des Pays de la Loire) : 500 €
– Aide au déplacement (ENSA Nantes) : 150 € en Europe et 225 € hors Europe
– Autres financements éventuels : subvention de l’OFAJ par exemple (au cas par cas)
Certaines aides ne peuvent être demandées qu’une seule fois dans le cursus de l’étudiant et d’autres peuvent être non cumulables.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Bureau des Relations internationales
Service des études

Nathalie AKNIN _ relations.internationales@nantes.archi.fr

Céline BERTRON  relations.internationales@nantes.archi.fr